Rapport de la Cour des Comptes sur Dexia

"Le coût pour les contribuables français est déjà de 10 milliards d’euros" (lire le communiqué de presse en pièce jointe

La Cour des Comptes a rendu public hier un rapport sur Dexia, pointant "un sinistre coûteux et des risques persistants". L’APCET constate que ce rapport confirme en tout point plusieurs éléments qu’elle dénonce depuis 3 ans, comme les défaillances des autorités de supervision et une recherche tardive des responsabilités.

La Cour des comptes relève que les déboires de Dexia ont coûté à ce jour 6,6 milliards d’euros, pour la seule partie française. Elle souligne que des risques futurs existent, notamment liés aux emprunts toxiques.

Pour l’APCET, ce sont encore 3 à 4 milliards d’euros supplémentaires qui tiennent aux emprunts toxiques, et pèseront sur l’Etat et sur les nouvelles entités publiques qui ont succédé à Dexia (SFIL/CAFILL).

Le rapport incontestable démontre, s’il en était encore besoin, l’urgence à mettre en place une solution de sortie pour tous les organismes touchés par les "emprunts toxiques" où les banques prendraient toute leur part, ainsi que les solutions de sécurisation les moins coûteuses pour les finances publiques.

Le Président de l’APCET, Maurice Vincent, rappelle par ailleurs, qu’avec d’autres parlementaires, il avait interpelé la direction de DEXIA en 2012 pour tenter de revenir, dans la mesure du possible, sur les indemnités très importantes obtenues par les dirigeants antérieurs.

Contact Presse
Marjorie Aubert
06 86 28 36 38

  A CONSULTER
  VOIR AUSSI

  ADHÉRER
  NOUS CONTACTER

   Acteurs publics contre les emprunts toxiques
   Conseil général de l’Ain
   Direction des Finances
   45 avenue Alsace Lorraine
   BP 114 01003 BOURG-EN-BRESSE

   Nous écrire

Mentions légales | Conception | Plan du site